Lycée Pilote Sfax Index du Forum
Lycée Pilote Sfax
Forum des élèves du LPS
 
Lycée Pilote Sfax Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: coin de santé.... ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lycée Pilote Sfax Index du Forum -> Divers -> Discussions générales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sassouna
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2008
Messages: 665
Localisation: Sfax.Gremda

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 00:49 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

voilà étant donné que notre forum contient pas mal de docteurs et de futurs docteurs Cool j'ai pensé que c'est l'occasion ou jamais d'avoir une consultation gratuite .
c'est une accasion pour savoir des informations à propos des maladies connus et peu connu.de poser vos questions et de traiter plusieurs cas,de faire connaitre aussi les docteurs tunisiens célèbres, l'histoire de la médecine en Tunisie....
Bref, un peu de tout....
soyez au rendez-vous Okay
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 00:49 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mahdi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 3 183

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 10:22 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

très bon sujet sassouna!
Moi je voudrai savoir plus sur les ligaments Mr. Green
______________________________________________
Revenir en haut
Millie
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 831

MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 12:19 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

Citation:
Un ligament est une courte bande de tissu conjonctif fibreux composée principalement de longues molécules de collagène. C'est une structure extrêmement solide. Les ligaments connectent les os à d'autres os dans des articulations. (Ils ne relient pas les muscles aux os ; ceci est la fonction des tendons). Certains ligaments limitent la mobilité des articulations, ou empêchent certains mouvements. Ainsi, ils protègent l'intégrité de l'articulation des entorses et des luxations lors de mouvements forcés (hyperflexion ou hypertension).

Les ligaments servent aussi à joindre des organes entre eux. Le ligament artériel fixe l'aorte descendante et l'artère pulmonaire gauche ensemble ; c'est le reliquat du canal artériel qui se ferme à la naissance.

De même, le ligament desmodontal retient les dents dans les os maxillaires et permet des micromouvements. Les fibres nerveuses qu'il contient sont importantes pour la proprioception de la mastication.

Autre exemple, au niveau du genou, il existe 4 ligaments principaux, 2 ligaments latéraux (interne et externe) situés de chaque côté du genou, et 2 ligaments centraux appelés croisés car ils se croisent en plein milieu du genou. Il existe un ligament croisé antérieur et un ligament croisé postérieur. De même, c'est un système ligamentaire qui maintient consolidés les trois os de l'articulation du coude (humérus, cubitus et radius). L'ensemble forme une capsule articulaire très résistante.



______________________________________________
M.S\W.M
PB.
Revenir en haut
sassouna
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2008
Messages: 665
Localisation: Sfax.Gremda

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 20:50 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

Stress et Exams


l'approche des périodes d’évaluation suscite généralement questions et inconfort, et bien rare est celui qui échappe au stress d’avant et/ou d’après examen ! Ce dernier peut pourtant stimuler de nos fonctions intellectuelles, s’il demeure dans des proportions raison nables et donc gérables.

Comment toutefois ne pas dépasser ce seuil et éviter d’être submergé(e) par un stress excessif et donc souvent paralysant ? «Mieux vaut prévenir que guérir»


Citation:
Premier atout : se préparer


Si l’on est facilement stressé(e), le seul fait d’attendre la dernière minute pour se pencher sur ses cours et de constater que l’on n’est pas suffisamment prêt(e) va faire monter la tension ! Le temps dont on dispose paraît d’emblée trop court, on se sent coincé(e) et surchargé(e) et, dans l’énervement, le raisonnement et la mémorisation ne sont plus aussi performants. La moindre difficulté semble alors insurmontable, on s’affole et bonjour le stress !
Une bonne planification du travail pendant l’année académique, comme pendant la bloque et la session, constitue donc un excellent antidote contre ces désagréments. De la même manière, assister régulièrement aux cours et s’y montrer actif (prendre des notes, participer aux débats, (re)faire les exercices,…) permet de repérer les notions que le professeur juge essentielles, de noter les exemples qu’il donne oralement (exemples qui ne se trouvent pas nécessairement dans le syllabus) et de saisir les liens qu’il opère lui-même entre les diverses parties de la matière. Ce premier travail aide à synthétiser la matière et donc à la mémoriser plus facilement. Ce travail progressif tout au long de l’année permet d’arriver moins tendu(e) aux sessions puisque l’on a déjà en quelque sorte «approché» la matière et déjoué les difficultés éventuelles.

Conjuguer travail et temps de repos
Pour rester performant, notre esprit (et notre corps !) a besoin de se mettre au vert et de récupérer des forces. Les moments de détente sont donc un autre agent préventif du stress. Pendant bloques et sessions, l’alternance de périodes de travail intense et de pauses est encore plus essentielle : loin de nous faire perdre du temps, les pause constituent de véritables « sources de jouvence » pour qui sait en profiter pleinement. Il faut considérer les moments de pause comme des médications dont il ne faut certes pas abuser (n’inversez pas les proportions travail/repos !), mais qui s’imposent d’elles-mêmes pour le bon fonctionnement de votre organisme.


Faire de vraies pauses 

Si faire une pause consiste à s’arrêter de travailler et réciter quand même sa matière dans sa tête ou se repasser pour la xième fois le scénario supposé de l’examen, cela ne sert pas à grand chose ! Si l’on veut se soustraire un peu aux soucis des examens, il faut donner aux pauses un contenu plaisant.Un mot d’ordre : vous faire plaisir !petite promenade, musique préférée (limitez les chansons tristes qui pourraient entamer votre moral)… à chacun son truc !
Pensez aussi à la broderie, aux puzzles ou autres occupations qui demandent de la concentration, mobilisent totalement l'attention et peuvent être assez facilement interrompues. Ces menus plaisirs sont à déguster sans modération ; ils stimulent notre production d’endorphines* et contribuent à nous assurer un bien-être indispensable.


Les endorphines sont des peptides (courtes chaînes d'acides aminés) libérées par le cerveau (hypothalamus et hypophyse), dont la structure est proche des opiacés. Elles ont notamment des effets anxiolytiques, antalgiques et anti-fatigue.
L’activité physique (jogging, vélo, natation, sports en salle...) augmente leur production… vous savez ce qu’il vous reste à faire pendant bloques et sessions si vous voulez gagner des muscles à exhiber pendant les vacances, mais aussi du punch pour vous remettre à l’étude avec une motivation reboostée !
 

laissez place à ses émotions

La production d’endorphines est aussi accrue par… le rire ! Cinq minutes de rire et voilà vos endorphines stimulées durant l'heure qui suit ! Le rire permet aussi de décompresser, de dédramatiser et aide souvent à modifier votre perception des situations. Oui, mais la période des examens offre-t-elle des occasions de rire? Sûrement, mais vous les percevez moins parce que vous vous centrez plus sur les aspects contraignants de votre session..
[u]Créez donc des occasions : lecture distrayante, film amusant, rencontres de personnes gaies… Considérez le rire comme un médicament indispensable dont la posologie n’a pas de limites et dont les effets secondaires sont sans risques. Les larmes ont aussi leur utilité ! Même si elles ne modifient pas la situation, elles permettent en général de décharger un «trop plein» d’émotions positives ou négatives et libèrent les tensions accumulées ce qui signifie littéralement
Il n’y a donc pas de honte à laisser de temps en temps échapper vos pleurs ! Généralement, ces épanchements vous permettront de reprendre le contrôle de vous-même pour vous reconcentrer sur les tâches que vous devez accomplir. Toutefois, si ce n’est pas le cas et que vous vous transformez en fontaine perpétuelle, il est temps d’admettre que les larmes ne suffisent plus à vous soulager, et qu’il serait sans doute judicieux d’en parler à quelqu’un spécialement formé pour vous aider à surmonter ce genre de difficulté.


Bien s’alimenter
Les repas, que l’on néglige trop souvent pendant les sessions, constituent eux aussi des moments de pause à privilégier. Certains disposent des petits plats cuisinés par maman, mais si ce n’est pas le cas, la préparation de ces derniers, seul ou entre amis, constitue une occasion de se retrouver à parler d’autre chose que des exams et de faire plaisir à son palais autant qu’à son moral. Pas de temps à perdre ? . Ne mangez pas sur un coin de table, à la sauvette : tournez le dos à vos cours, ouvrez la fenêtre, sortez un set de table coloré, une jolie tasse, et pensez à votre repas comme à une respiration, en savourant chaque bouchée.

Des techniques bien utiles 
En y réfléchissant, vous trouverez sans doute vous-même d’autres moyens pour prévenir le stress, mais il est impossible de ne pas parler de yoga, relaxation, , etc..A vous de trouver la technique qui vous convient le mieux, mais sachez que pour se révéler efficaces aux moments les plus sensibles (bref quand le stress monte), elles doivent être déjà bien maîtrisées et donc faire l’objet d’une forme d’apprentissage. Autrement dit, c’est dès le début de l’année académique qu’il faut commencer à apprendre ces techniques pour être capable de les utiliser… à la session de juin… un investissement à moyen terme qui peut rapporter gros !

et pour terminer: good luck for you Okay Okay
 
Revenir en haut
houcem
surveillant général

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2007
Messages: 738
Localisation: sfax

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 21:35 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

Merci pour l'article sas Okay
Bonne chance pour tout le monde
Revenir en haut
Ray Pow
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 836

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 22:51 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

ja fi wa9tou l'article (au moins 9bal man3addi physics)
c très malin sas, Bravo
Revenir en haut
Friend
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 1 353
Localisation: Sfax

MessagePosté le: Mer 12 Nov - 15:43 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

L'article est si interressant !
Merci sassouna ! Okay
______________________________________________
If you want a friend, be a friend..
Revenir en haut
Millie
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 831

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 20:40 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

j'ai trouvé ce rapport quelque part et je crois que ça intéresse un grand nombre de jeunes fumeurs

Citation:

Le tabagisme



Le tabac:

C'est une plante de la famille des Solanacées originaire d'Amérique, haute et à larges feuilles, qui contient un alcaloïde toxique, la nicotine.
Le tabac a été introduit en France par Jean Nicot sous François II et fut d'abord utilisé comme plante décorative et médicinale ("herbe à Nicot", "herbe à tous les maux"). Plus tard, on se mit à préparer ses feuilles pour être prisées, chiquées ou fumées.

Quelques chiffres:
Le tabac est le toxique le plus dangereux de la planète.

On estime à 450 000 en Europe, 52 000 en France, 350 000 aux Usa et 2 à 3 millions dans le monde, le nombre de décès dus chaque année au tabac.

L'hécatombe représente en France l'équivalent d'un avion qui s'écraserait chaque jour sans laisser de survivants.

Dans les 30 ans à venir, le tabac sera responsable de 20 millions de décès annuels sur les 5 continents.

Au total, sur la population actuelle du globe (5 milliards), 500 millions d'habitants seront tués par le tabagisme d'ici aux années 2020. Aucun conflit armé dans l'Histoire n'aura fait autant de victimes...

Un fumeur sur quatre décède prématurément d'une maladie liée au tabagisme.

Le tabac diminue l'espérance de vie : un fumeur de 25 ans voit son espérance de vie diminuer de six ans s'il fume un paquet par jour, et de plus de huit ans s'il fume deux paquets par jour. Chaque cigarette représente une réduction de vie équivalente au temps passé pour la fumer (six minutes), ce qui représente deux heures par jour pour une consommation quotidienne d'un paquet.



La physiologie du tabagisme:

Sur le plan physiologique, fumer est un acte complexe. On compte plus de 5000 composants dans la fumée du tabac. Trois produits toxiques inhalés à chaque bouffée dominent : la nicotine, le monoxyde de carbone et le benzopyrène.
La nicotine est un alcaloïde qui agit sur l'organisme comme un piège.

Elle ne met que sept secondes après chaque inhalation pour atteindre le cerveau, où elle provoque l'équivalent d'une mini-décharge d'adrénaline. Selon les individus, elle jouera le rôle d'accélérateur ou de frein.

Pour les uns, elle stimule l'activité cérébrale, augmente la vigilance et les facultés de concentration intellectuelle. A chaque bouffée, elle provoque une accélération du pouls, une augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque (de 8 à 10 pulsations par minute vingt-quatre heures sur vingt-quatre).

Chez d'autres, au contraire, la nicotine a un effet tranquillisant et anxiolytique : elle contribue à inhiber les angoisses latentes en agissant comme un sédatif.

La façon de fumer varie énormément d'un individu à l'autre. Car sans le savoir, le fumeur tire sur sa cigarette, son cigare ou sa pipe, pour obtenir le taux de nicotine que son organisme réclame. C'est le phénomène d'autotitration de la nicotine.

En clair, si l'on réduit les teneurs en nicotine ou en goudron du tabac proposé, le fumeur compense systématiquement en modifiant sa façon de fumer : il inhale plus profondément, augmente le nombre d'inhalations ou fume plus longtemps et plus souvent.

La nicotine est la principale substance responsable de la dépendance au tabac. Le plaisir neuronal, comme tous les plaisirs, n'a qu'un temps.

Celui-ci varie énormément selon les individus mais en moyenne, le fumeur a besoin d'une nouvelle dose au maximum au bout d'une demi-heure.

Ainsi naît une dépendance pharmacologique : une cigarette en appelle une autre. L'absorption nicotinique se fait principalement par les muqueuses buccales pour le tabac à chiquer, le cigare ou la pipe.

En revanche, la fumée des cigarettes atteint très rapidement les alvéoles pulmonaires où 90% de la nicotine est absorbée. Au niveau digestif, le foie transforme par oxydation une partie de la nicotine en cotinine, substance dénuée de toute toxicité. La nicotine se trouve ainsi éliminée par les urines.

L'existence et l'intensité de la dépendance tabagique peuvent être mesurées par le taux de monoxyde de carbone (CO) contenu dans l'air expiré. Présent dans la fumée inhalée, il se fixe sur l'hémoglobine et diminue de 15 à 20% le taux d'oxygène en circulation. Le retentissement sur les organes vascularisés est évident. Un fumeur qui consomme un paquet de cigarettes par jour a une oxygénation équivalente à celle d'un non-fumeur à 2500 mètres d'altitude...

La fumée du tabac contient également près de 500 substances cancérigènes, parmi lesquelles les hydrocarbures et les benzopyrènes.



Méfaits du tabac:

Le tabac est responsable de 90% des cancers du poumon, 85% des artérites, 65% des cancers de la sphère ORL (bouche, lèvres, langue, larynx, pharynx, oesophage), 40% des cancers de la vessie, 35% des infarctus du myocarde (20 000 morts par an), 25 000 décès annuels par insuffisance respiratoire.

La bronchite chronique des fumeurs est due aux substances irritantes inhalées (nitrosamines) qui paralysent les cils vibratoires bronchiques et réduisent ainsi le système immunitaire des voies respiratoires

Le foetus est le premier en contact avec le toxique, soit directement par le tabagisme maternel, soit par celui de l'entourage.

Une cigarette fumée provoque l'accélération du rythme cardiaque et la diminution des mouvements actifs du foetus. La fréquence des malformations congénitales est augmentée : fissures palatines, strabisme, hernies inguinales, trisomies...

La mort in utero et l'hypotrophie foetale sont plus fréquentes.

A la naissance, les enfants qui ont subi une grande exposition au toxique (2 paquets/jour) ont deux fois plus souvent que les autres une détresse respiratoire et un score d'Apgar inférieur à 2. La prématurité est augmentée de 14%.

Chez l'enfant, l'inhalation passive du toxique crée de multiples et graves pathologies :

* Les infections ORL à répétition ;
* Les infections des voies aériennes inférieures : trachéite, laryngite, bronchite, bronchiolite, pneumonie....
* Les symptômes respiratoires chroniques : toux chronique, sibilance, hypersécrétion sont retrouvés chez 30 à 80% des enfants subissant le tabagisme des parents.

L'asthme est majoré par l'exposition au toxique avec une hyperactivité bronchique.

Le tabagisme actif débute actuellement vers l'âge de 11 ans. Dès la première année de consommation régulière toxique apparaissent une toux chronique avec hypersécrétion et manque de souffle.

Après deux années d'exposition régulière, on peut voir apparaître des anomalies aux épreuves fonctionnelles respiratoires.

A l'âge adulte, apparaissent les maladies.

La maladie tabagique est une maladie grave responsable d'un décès sur dix en France.

Les deux principales maladies liées au tabac sont les maladies cardiovasculaires et les cancers, surtout le cancer du poumon.

Les maladies cardiovasculaires (maladie coronarienne, artérites)

Un tiers des infarctus du myocarde sont liés au tabac; la proportion passe à 75% avant l'âge de 40 ans.

L'artérite est 38 fois plus fréquente chez le grand fumeur.

Les mécanismes par lequel le tabac augmente le risque cardiovasculaire ne sont pas complètement élucidés.



Les cancers:

Le tabac est responsable de 30% de l'ensemble des cancers et de 90% des cancers du poumon.

Chez les fumeurs, la fréquence des cancers est augmentée dans tous les tissus en contact avec la fumée du tabac : bouche, pharynx, larynx, oesophage, trachée, bronches, pancréas, reins et vessie puisque les produits du catabolisme du tabac sont excrétés par voie urinaire.

Les autres cancers fréquemment rencontrés sont donc les cancers du larynx, de la bouche, de l'oesophage, de la vessie, du pancréas et des reins.

Le tabac est un carcinogène direct.



Le tabagisme passif:

Le fumeur ne met pas seulement sa vie en danger. Il fait également courir des risques à son entourage même si celui-ci ne fume pas.

Il existe une intoxication passive du non-fumeur par le fumeur.

Rester dans une atmosphère enfumée équivaut à la consommation d'une ou deux cigarettes. Un enfant dont les deux parents fument plus d'un paquet de cigarettes par jour à la maison court deux fois plus de risques d'être atteint par un cancer du poumon.

De même, le risque pour un non-fumeur en bonne santé, marié à un fumeur, de développer une maladie cardiaque augmente de 30%.



Les autres affections:

80 à 90% des décès secondaires à la bronchite chronique sont dus au tabac.

Les ulcères gastroduodénaux sont deux fois plus fréquents chez le fumeur.

______________________________________________
M.S\W.M
PB.
Revenir en haut
Friend
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 1 353
Localisation: Sfax

MessagePosté le: Jeu 25 Déc - 02:15 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

bien millie ! Okay
______________________________________________
If you want a friend, be a friend..
Revenir en haut
Millie
VIP

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 831

MessagePosté le: Jeu 25 Déc - 15:55 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

thx Wink
______________________________________________
M.S\W.M
PB.
Revenir en haut
sassouna
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2008
Messages: 665
Localisation: Sfax.Gremda

MessagePosté le: Jeu 25 Déc - 19:58 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

Citation:
Pour les uns, elle stimule l'activité cérébrale, augmente la vigilance et les facultés de concentration intellectuelle. A chaque bouffée, elle provoque une accélération du pouls, une augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque (de 8 à 10 pulsations par minute vingt-quatre heures sur vingt-quatre).

Chez d'autres, au contraire, la nicotine a un effet tranquillisant et anxiolytique : elle contribue à inhiber les angoisses latentes en agissant comme un sédatif.

dans ce cas le tabac sera bénéfique pour les fumeurs et s'ils arrétent, ils deviendront trés agités et toujours angoissés Exclamation
Revenir en haut
hypochondre droit
Staff

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 386
Localisation: sfax city

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 16:43 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

sassouna a écrit:
dans ce cas le tabac sera bénéfique pour les fumeurs et s'ils arrétent, ils deviendront trés agités et toujours angoissés Exclamation


@sas: ça c'est l'effet de la nicotine... Enfaite, la nicotine est un composé qui se trouve naturellement dans notre corps de façon physiologique mais en quantité très faible (c'est un neurotransmetteur).. le fait d'arrêter de fumer entraine un effet de sevrage: c'est l'effet de manque (agitation, manque de concentration...)


[c'est un peu comme l'amour: quand tu es seule, l'amour que tu reçoit par tes amis et ta famille te suffis... mais avec un petit ami, tu en reçoit beaucoup plus... alors le jour ou tu redeviendra célibataire, l'amour que tu reçoit par la famille et les amis sera insuffisant...]


Le danger du tabac se trouve dans les autre poisons que contient une cigarette...
______________________________________________
Death is certain... Life is not...
Revenir en haut
sassouna
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2008
Messages: 665
Localisation: Sfax.Gremda

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 21:46 (2008)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

merci hypo. En effet j'ai fait une petite recherche à ce propos et c'est exactement ce que t'as mentionné:
Citation:
La nicotine modifie la composition chimique et biologique du cerveau et entraîne une dépendance aussi puissante, quoique moins tragique, que l'héroïne et la cocaïne. Il s'agit d'une drogue à « renforcement », c'est-à-dire que les fumeurs en veulent, peu importe ses effets nocifs.

L'organisme humain s'habitue à la nicotine dont l'effet s'atténue avec le temps. C'est pourquoi les habitués du tabac peuvent inhaler de plus grandes quantités de fumée et, de ce fait, de plus en plus de toxines sans en éprouver les conséquences immédiates (toux, nausée).

La nicotine crée une dépendance parce qu'elle modifie le fonctionnement du cerveau et que les personnes l'utilisent de façon compulsive. La dépendance à la nicotine n'est pas immédiate – elle peut prendre des semaines ou des mois à se développer.




hypochondre droit a écrit:



[c'est un peu comme l'amour: quand tu es seule, l'amour que tu reçoit par tes amis et ta famille te suffis... mais avec un petit ami, tu en reçoit beaucoup plus... alors le jour ou tu redeviendra célibataire, l'amour que tu reçoit par la famille et les amis sera insuffisant...]


l'exemple est si clair et concret que j'ai rien à ajouter


Citation:
Le danger du tabac se trouve dans les autre poisons que contient une cigarette...

voici un petit schéma regroupant quelques constituants de la cigarette à noté aussi que La fumée de cigarette contient plus de 4000 produits chimiques dont au moins 50 sont des cancérogènes
Revenir en haut
sassouna
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2008
Messages: 665
Localisation: Sfax.Gremda

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 21:46 (2009)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

Grippe AH1N1




c'est quoi en fait ?



La grippe porcine est une maladie respiratoire aiguë provoquée par un des multiples types de virus grippal porcin.
Un virus de la grippe porcine est une des souches de la famille des virus de la grippe qui est endémique chez les porcs.
En 2009, les souches de grippe porcine connus comprennent influenza C et les sous-types de l'influenza de type A appelé H1N1, H1N2, H3N1, H3N2 et H2N3.
La grippe porcine est courante chez les porcs, avec une estimation de 25% des animaux atteints à l'échelle mondiale. Son taux de morbidité est élevée et son taux de mortalité est faible1,2.

Le virus est transmis par contact direct et indirect et par aérosols, par des animaux malades ou porteurs asymptomatiques. En zone tempérée il existe des pics épidémiques en automne et en hiver. Des vaccinations systématiques sont effectuées sur les populations de porcs dans de nombreux pays.
Les virus grippaux porcins les plus fréquents appartiennent au sous-type H1N1 mais d'autres sous-types existent et les porcs peuvent être co-infectés par plusieurs types de virus en même temps, ce qui peut engendrer un virus recombiné résultant du mélange de différents sous-types.
Ces virus n'infectent normalement que les porcs mais ils peuvent parfois passer la barrière de l'espèce et provoquer la maladie chez l’homme, généralement chez des personnes en contact étroit avec les porcs.
Quelques cas de transmissions interhumaines ont également été rapportés. En 1976, elle causa la mort d'une personne aux États-Unis.

quelles sont les espèces les plus concernées?

Espèces affectées : le porc, l'Homme et rarement, chez les oiseaux comme la sauvagine par exemple.
Sources et transmission de l’infection : le virus est excrété dans le milieu extérieur par les malades ou porteurs du virus sous forme d’aérosols, ou dans les sécrétions nasales ou trachéobronchiques. Le virus peut aussi être transmis de façon indirecte par les véhicules, le lisier, les trottoirs etc.


Comment se prévenir ?







source :

http://www.lapresse.tn/index.php?opt=15&categ=3&news=96488
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_porcine
Revenir en haut
Friend
Premier(e) de sa classe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 1 353
Localisation: Sfax

MessagePosté le: Ven 31 Juil - 11:55 (2009)    Sujet du message: coin de santé.... Répondre en citant

c très intéressant sassouna ; bravo Okay  
______________________________________________
If you want a friend, be a friend..
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:06 (2017)    Sujet du message: coin de santé....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lycée Pilote Sfax Index du Forum -> Divers -> Discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Dictionnaire MEDIADICO    
Retour en haut de la page

Top 10 | Top 50 | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com